Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La SABLINE:Association des Amis des Plantes du Pays de Buch

Amateurs de plantes et jardins, les adhérents de La SABLINE sont aussi soucieux de partager leur passion et leurs savoir faire et de respecter l'environnement. Sur ce blog vous retrouverez toutes nos activités dans les domaines du jardinage, de la botanique et de l'écologie. Pour suivre notre actualité, inscrivez-vous à la Newsletter: formulaire dans le rectangle noir sur le côté gauche à la fin des articles .

Méfiez-vous des désherbants dits « naturels »

Publié le 6 Octobre 2012 par La SABLINE in pesticides

Un excellent article publié en 2010 dans le journal Sud Ouest.

Je reviens dessus, car  les rayons des jardineries regorgent de désherbants sans danger, permettant de replanter tout de suite, inoffensifs pour Rex et les animaux domestiques, bref, la petite chanson qui a accompagné le Round Up jusqu'à ce que Monsanto soit condamné pour publicité mensongère, à son sujet, et maintenant l'équipe de Gilles Eric Serallini vient de démontrer que le Glyphosate est un produit toxique  ( perturbateur endocrinien). 

J'ajoute qu'aux débuts de la mise sur le marché du Round UP, beaucoup de fermiers l'ont utilisé pour nettoyer les abords de leur cour ou les bords de chemins, moyennant quoi ils ont été surpris du nombre d'avortements chez les chèvres et de malformations  chez les nouveaux nés à la saison suivante. !

 

Parmi ces nouveaux désherbants miraculeux, l'acide pélargonique tient le haut du pavé, or, les agences d'évaluation viennent d'interdire la vente du Glyphosate Express, en raison de la présence dans la formule, d'acide pélargonique dont la toxicité n'a pas été testée!

 

 

Nos instances de protection feraient-elles de l'excès de zèle ? Deviendraient-elles sages et raisonnées? je l'ignore, mais il est à noter que toutes les autres formulations de Glyphosate, mises sur le marché, et dieu sait s'il y en a, sont toujours autorisées à la vente. Rex pourra continuer à enfouir ses os sous la pelouse!

 

Quant à l'hydrazide maléique , adjuvant de pénétration de l'acide pélargonique dans les cellules de la plante, tant qu'elle n'a pas été testée, elle n'est pas toxique, mais  dans la mesure où elle a une action systémique en perturbant les mécanismes cellulaires, ( tout comme le Glyphosate, bizarre non? ) il convient de rester méfiant  à son égard..Le vivant est unique, le fonctionnement cellulaire est identique chez les végétaux et les animaux . Certes ce produit ne vous tuera  peut être pas, mais il pourrait se révéler toxique pour la faune dans les prochaines années si son usage s'intensifie. Donc prudence!

Pour ce qui est de l'acide acétique, plus connu sous son nom de cuisine: vinaigre, lui c'est certain il n'est pas toxique du tout. Il brûle simplement les feuilles, comme pour les cornichons, et il faut donc y revenir souvent avec les vivaces. Mais comme c'est efficace et sans danger le prix est en rapport avec ces qualités. J'en ai vu à 15 € le litre l'an dernier. Le vinaigre cristal à 0.30 €  le litre chez LIDL est tout aussi efficace; A bon entendeur, salut!

 

Pour éliminer les vivaces coriaces, la gouge ou le couteau sont très efficaces,action radicale, même  mais évidemment vous n'en achèterez qu'un , voire deux dans toute votre vie de jardinier! Aucun intérêt pour le business de la chimie.

 

Voici l'article en question.

Ils font leur apparition dans les jardineries. Celui de la marque Naturen Fertiligène (désherbant polyvalent) est à base d'acide acétique, c'est-à-dire de vinaigre. Son efficacité est réduite car il agit uniquement en grillant les feuilles mais il ne détruit pas les racines.

Résultat, les plantes annuelles sont tuées mais les vivaces repoussent deux à trois semaines plus tard. Il faut environ six passages par an pour obtenir un résultat suffisant. Mais le coût risque bien de vous en dissuader car, bien que contenant la même quantité d'acide acétique que le vinaigre blanc cristal, il est vendu quinze fois plus cher.

Le désherbant de la marque Neudorff (Finalsan Ultima AF) est à base d'acide pélargonique (issu du pélargonium odorant) et d'hydrazide maléique dosé très faiblement. Il agit jusqu'aux racines et deux applications à une semaine d'intervalle sont nécessaires pour venir à bout de la plupart des vivaces, y compris le chardon ou le liseron. L'hydrazide maléique, bien que chimique, n'est pas considéré comme toxique pour l'homme et l'environnement (eau, faune), contrairement au glyphosate, la substance active de certains désherbants. Mais peut-on être certain de son innocuité à long terme, surtout si ce produit se banalise ? Impossible de le dire.

S'il peut à la rigueur être utilisé en dernier recours, il ne faut pas l'utiliser en routine. Et surtout, adoptez des solutions préventives (paillage, géotextile, engazonnement des allées...). Le désherbage à l'eau bouillante de la cuisine reste une excellente solution.

Quoi qu'il en soit, ces nouveaux désherbants ne doivent pas revendiquer l'appellation « désherbant bio », car ils ne sont pas autorisés en culture biologique.

Commenter cet article

totor 15/07/2017 22:45

"Le vivant est unique, le fonctionnement cellulaire est identique chez les végétaux et les animaux ."
Oulala, vous faites fort ! Vous allez révolutionner la biologie ! Je n'oserai vous lister les millions de différences métaboliques entre les 2 règnes. Dans le même style, injecter du venin de cobra à un tournesol, vous verrez qu'il ne se portera pas plus mal....
Sur le fond je suis d'accord avec les propos écolos, mais ce type de phrases absurdes les discréditent à fond !

la sabline 28/07/2017 22:35

faudrait pas confondre fonctionnement physico-chimique et métabolisme! pour reprendre votre exemple, le venin de cobra pénètre aussi bien dans le sang d'un mammifère que dans la sève du tournesol., ça c'est le fonctionnement. Mais le tournesol n'en est pas addecté tout simplement parce qu'il n'a pas les mêmes récepteurs qui induisent la toxicité, ça c'est du métabolisme. Mais, si on prend pour exemple le glyphosate, son fonctionnement consiste à inhiber le P450, enzyme clé de la respiration cellulaire, chez les végétaux. Or, les animaux dont nous sommes, possèdent exactement ce même P450. les paysans indiens ruinés par le coton OGM résistant au Glyphosate, se suicident en buvant le désherbant. On peut supposer que l'ingestion massive bloque la respiration cellulaire des organes cibles.

basso 13/06/2017 15:10

l'hydrazide maleique est couramment pulvérisé sur l'ail comme anti germinatif par les producteurs avec label rouge (ail rose de Lautrec) et ça se mange !!!!

eddy 26/03/2017 10:29

qu’es qu’il ne faut pas entendre comme conneries quand même c'est effarant ce que les écolos peuvent débiter comme bêtises. C'est comme pour les abeilles un grand chercheur Belge a prouvé que les produits chimiques n'y étaient pour rien dans leurs problèmes mais que c’était un virus apporté par des abeilles chinoises.Et le roundup a été déclaré sans danger par la commission européenne. Arretez de nous enmerder avec vos conneries

roos 29/03/2017 19:06

bois en un verre comme ton copain
https://www.youtube.com/watch?v=Vec_Pgt_86E

La SABLINE 28/03/2017 23:33

Pour simple rappel, il y a quelques années, les conseils en matière de lutte contre les parasites faisaient la part belle à la Roténone, réputée non toxique pour l'homme, vu son origine biologique, .... jusqu'à ce qu'il soit établi qu'elle a des effets non négligeables sur le système nerveux, en particulier responsable dans la maladie de Parkinson.Idem pour les pyréthrinoïdes, déclarés non toxiques puisque issus d'une plante. Le redoutable 2.4.D, n'est autre à l'origine qu'une hormone de croissance du végétal, qui devient inhibiteur de développement à haute dose ... Des exemples comme cela il y en a à la pelle. Un produit en xcide est fait pour tuer. Point Barre! Et on oublie un peu trop vite que tout le monde vivant fonctionne avec les mêmes systèmes métaboliques , Par ailleurs je réfute complètement le terme de produit phytopharmaceutique inventé pour faire croire qu'on soigne les plantes avec . Il faut appeler un chat un chat. Un pesticides est un poison fait pour tuer un être vivant, animal ou végétal. La chimie a grosso modo un siècle d'existence, en un siècle, on a perdu quel pourcentage de biodiversité? On a empoisonné combien d'hectares de terre , empoisonné combien de mètres cubes d'eau? Il faut être réaliste la chimie n'est pas l'avenir de l'humanité mais sa perte . L'agroécologie a fait la preuve qu'on peut cultiver sans pesticides, même sur de grandes surfaces. Et en plus c'est créateur d'emploi, meilleur pour la santé, donc économique pour la société.Le jardinier amateur lui, n'a aucune excuse à continuer d'utiliser ces poisons qui gâchent le plaisir de jardiner en empoisonnant l'environnement, quand ce n'est pas leur propre famille.

roos 28/03/2017 10:47

Si c'est sans danger vous n'avez qu'à en prendre en apéro

PetiteMAJ 07/12/2016 12:25

L’article m’interpelle. « Ces nouveaux désherbants ne doivent pas revendiquer l'appellation désherbant bio, car ils ne sont pas autorisés en culture biologique ». En fait pour moi, c’est l’agriculture biologique qui devrait changer de nom (je conçois que c’est un peu tard). Le bio c’est juste la vie, ça veut dire que l’agriculture conventionnelle fait pousser des plantes synthétiques ? J’en rajoute mais ce terme ne devrait plus être lié avec une agriculture écologique. De plus, le terme utilisé maintenant pour ce type de produit est « biocontrôle » car les substances actives sont issues du vivant (Micro- ou macro-organismes, substances naturelles produites par les insectes etc…). Reste qu’il y a des substances naturelles d'origine minérale, je vous l’accorde ^^.
Sinon concernant l'acide pélargonique, la toxicité a été testée, Le rapport ANSES pour le FINALSAN date même de 2011, donc avant votre article. Tous les produits de biocontrôle passe par l’ANSES, comme tous les autres produits phytopharmaceutiques.
Ah et je tenais aussi à modérer vos propos, car il faut de la rigueur en jardinage/agriculture : le vinaigre est acide, et attention aux impacts sur le pH de votre sol. Ce n’est pas non plus une solution miracle, les efficacités varient.
« Pour éliminer les vivaces coriaces, la gouge ou le couteau sont très efficaces, action radicale même mais évidemment vous n'en achèterez qu'un, voire deux dans toute votre vie de jardinier ! Aucun intérêt pour le business de la chimie. »  Dommage que vous mettiez ce genre d’avis subjectifs qui décrédibilise votre discours. Le business de la chimie comme vous dites vise avant tout l’agriculteur, pas le jardiner. Allez désherber 30Ha, voire plus, avec une gouge ou un couteau …
En revanche là où je vous rejoins sur les intérêts financiers de l’industrie, c’est que les molécules chimiques sont peu développées pour la filière maraîchage, qui n’est pas assez rémunératrice. Et quand on voit les usages orphelins, les nouveaux produits de biocontrôle sont un espoir pour la filière.

ahlala 24/02/2019 14:24

" Le bio c’est juste la vie, ça veut dire que l’agriculture conventionnelle fait pousser des plantes synthétiques ? "
--> trop nul !

La sabline 07/12/2016 17:50

Par définition, un désherbant ne peut pas être Bio, puisqu'il est fait pour détruire la vie. Mais le bio a le vent en poupe et on le met à toutes les sauces.D'un sens ça peut faire réfléchir ceux qui ne l'on pas encore fait, sur la toxicité de ces produits sur la santé humaine et animale, et sur leur utilité réelle. Et puis le Bio se vend de mieux en mieux, alors les lobbies s'y engouffrent à cœur joie.Chez les amateurs, le meilleur désherbant c'est encore l'huile de coude, sachant que les produits de ce désherbage peuvent idéalement être recyclés en compost, ou en couverture de sol après broyage. Pour ce qui est des grandes cultures, entretenues régulièrement, le pass.

webmaster 07/08/2015 00:09

Je ne vois pas en quoi ma réponse serait agressive, je refuse simplement le fait de mettre tout le monde dans le même panier en partant d'une seule personne dont les propos vous on déplu.
merci pour la leçon , j'en connais au moins autant que vous, voire plus sur le sujet plantes, leur toxicité et leur culture. . .

la Sabline 07/12/2016 17:58

Je disais donc que en grande culture, le désherbage, quand il est nécessaire doit pouvoir se faire avec des engins mécaniques adaptés plutôt qu'avec de la chimie qui d'une façon ou d'une autre a un impact sur l'environnement. Depuis la parution de cet article, d'autres sont parus, moins enthousiastes sur la non toxicité de l'acide pélargonique, comme quoi, pour une fois les autorités de contrôles ont fait leur travail en interdisant le mélange Glyphosate-Acide pélargonique. Dans le mesure où, les études de toxicités sur les produits chimiques , qu'on nous balance sur le marché sont souvent biaisées quand elles n,e sont pas carrément falsifiées par ceux qui les vendent, il est difficile de protéger les populations. Pour en savoir plus, lisez l'excellent ouvrage de Marie Monique Robin: Notre poison quotidien.