Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La SABLINE: section horticole et botanique de l'ALCI: Association Loisirs et Culture Illacaise

Amateurs de plantes quelles soient sauvages ou cultivées,sur ce blog vous retrouverez toutes nos activités dans les domaines du jardinage, de la botanique et de l'écologie. Pour suivre notre actualité, inscrivez-vous à la Newsletter: formulaire dans le rectangle noir sur le côté gauche à la fin des articles .

Les abeilles préfèrent les quartiers pauvres.

Publié le 12 Juin 2012 par La SABLINE in biodiversité

 

Le constat émane de chercheurs de l’Université de Leeds (Grande-Bretagne) qui se sont intéressés à la localisation des essaims autour de la métropole britannique.

Dirigés par le Dr Mark Goddard, leurs investigations ont consisté en l’« examen » de six jardins implantés dans deux zones surburbaines de Leeds. Elles ont débouché sur la rédaction d’une étude relayée par nos confrères du Telegraph et finalement révélé que les quartiers pauvres de la ville ont été environ deux fois plus « visités » que les quartiers favorisés.

« Nous devons faire davantage de recherches afin de déterminer exactement pourquoi, mais cela pourrait être en rapport avec le type de fleurs que les gens font pousser dans les zones riches », a confié M. Goddard au quotidien britannique. Et d’ajouter : « Ils ont tendance à avoir de plus grands jardins, mais aussi à utiliser un grand nombre de plantes massives qui ne procurent pas beaucoup de richesses aux pollinisateurs ».

Régulatrices majeures de la biodiversité, indispensables à notre survie, mais menacées pèle-mêle par les OGM, les parasites, le frelon asiatique (en particulier en France), l’utilisation par trop abondante de substances toxiques comme les pesticides et selon toute vraisemblance les ondes des téléphones portables, les abeilles voient leur population diminuer de façon perpétuelle depuis plusieurs décennies à l’échelle mondiale (NDLR : elle a par exemple baissé de moitié outre-Manche au cours des vingt-cinq dernières années). Et si elles sont paradoxalement de plus en plus nombreuses dans les villes, les travaux des experts de l’Université de Leeds font donc état de disparités suivant les quartiers.

http://www.zegreenweb.com/sinformer/les-abeilles-preferent-les-quartiers-pauvres,55634

 

 

 

Tolérer davantage les mauvaises herbes, les trèfles et les pissenlits serait bénéfique pour les abeilles

Commenter cet article