Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La SABLINE: section horticole et botanique de l'ALCI: Association Loisirs et Culture Illacaise

Amateurs de plantes quelles soient sauvages ou cultivées,sur ce blog vous retrouverez toutes nos activités dans les domaines du jardinage, de la botanique et de l'écologie. Pour suivre notre actualité, inscrivez-vous à la Newsletter: formulaire dans le rectangle noir sur le côté gauche à la fin des articles .

La lettre d'Avril

Publié le 18 Mai 2012 par La SABLINE in la lettre du mois

Si Mac Mahon revenait il pourrait encore s’exclamer : » Que d’eau, que d’eau ! »!
Après l’hiver sec que nous avons connu, cette eau est la bienvenue. De l’eau, juste à temps pour sauver les plantes qui ont souffert du froid., il en fallait et les plantes en profitent à plein. Par chance il ne fait pas trop chaud, la période des saints de glace risquera moins de faire des dégâts. Cette période de l’année est toujours un vrai casse-tête pour les jardiniers. Jusqu’à la mi-mai, restons prudents, une gelée est toujours possible, et des plantes non endurcies sont moins résistantes. Ne sortir les plantes fragiles que si vous pouvez installer rapidement des protections ou les rentrer en urgence.

Comme lors de tous les Printemps, il faudrait avoir au moins quatre bras pour tout faire en temps utile : semer les annuelles, diviser ou planter les vivaces avant les grandes chaleurs, toujours possibles en mai, mettre en place les bulbes d’été... et si le sécateur vous démange, profitez-en pour rajeunir les arbustes dont la floraison se termine, si cela s ‘avère nécessaire, en commençant par les Camélias et les Forsythias qui préparent déjà les branches florifères de l’an prochain. Si de nombreux arbustes tolèrent d’être taillés à n’importe qu’elle époque, au prix parfois de la floraison, il n’en est pas de même pour les Forsythias qui repartent difficilement sur le vieux bois.
La période est faste également pour tailler les haies de persistants, elles seront plus compactes, et planter les conifères qu’il ne faudra pas oublier d’arroser tout l’été.

En ce Printemps, je voudrais vous faire partager une belle expérience. J’ai entrepris de reprendre la main sur une parcelle laissée à l’abandon, faute de temps, depuis presque 10 ans. Vaste chantier, les rosiers grimpants et les ronces disputaient l’espace aux arbres et arbustes dans un amas qui semblait inextricable, seuls les animaux arrivaient à se frayer un passage,  mais décision prise, armée d’une grande cisaille et d’un excellent broyeur, je me suis lancée à corps perdu dans l’aventure.
L’affaire fut finalement assez vite menée, et, à ma grande surprise, j’ai vu rapidement apparaître des petites plantes dont j’avais oublié l’existence depuis tout ce temps ; clématite, amaryllis belladona, hydrangéas, schizostylis, primevères, iris de Sibérie et sans doute quelques autres suivront l’été venu, cet espace m’ayant servi de pépinière. Quel plaisir de parcourir ce jardin tout neuf ! J’ai laissé fleurir les arbustes printaniers avant de les tailler, et comme les rosiers taillés court, ils mettent de vigoureuses pousses toutes neuves. Les branches broyées ont été étalées au sol afin de calmer l’ardeur des herbes folles qui auraient profité de cette belle lumière offerte. 
Dans ce genre d’entreprise, il faut travailler méthodiquement, sans précipitation, en observant avant de couper. C’est fastidieux, mais quel bonheur ! J’insiste sur le service rendu par le broyeur, un nouveau modèle, fonctionnant avec un cylindre qui coupe et broie tout ce qu’on lui donne à manger, sans jamais bourrer ! En fait, j’ai réalisé que c’était la montagne de déchets que produirait ce vaste nettoyage qui m’empêchait d’entreprendre ce travail.
Je pense que l’Automne venu ce petit morceau de jardin aura retrouvé une belle apparence.
A propos de la clématite, Nathalie, pépiniériste spécialisée en plantes grimpantes, m’avait dit un jour : « une clématite ne meurt jamais » je dois reconnaître, qu’au fil des nettoyages je retrouve effectivement des clématites qui sommeillaient depuis des années, d’où l’utilité des étiquettes.                                                                                                                            Dany                                                                                                                                                                  


Sorties en groupe :

-   Montagne : La section botanique vous propose une sortie en Pyrénées les 1,2 et 3 juin, à Aucun, pour aller découvrir la flore printanière.
Nous serons logés dans un gîte chez Gwenaëlle, qui était autrefois responsable du chalet du Soulor. Il reste 6 places. Avis aux amateurs !Prix de la location : 190,00 € à partager entre les participants.
Comme lors des précédentes expéditions, il n’est pas question de randonnée sportive, mais d’observation de la nature. Nous ne sommes encore jamais allés si tôt dans les Pyrénées, et ça devrait être splendide !
Afin d’optimiser le remplissage du gîte, il est possible d’inviter des amis extérieurs à La Sabline, moyennant une cotisation réduite à 10 €, pour des questions d’assurance.
Merci de vous inscrire avant le 25 mai.

- Parc floral de Bordeaux : Sortie proposée le samedi 19 mai. Rendez-vous sur place à  partir de 10h30,  côté parking de la roseraie, en face le golf .
Pour ceux qui le désirent, co-voiturage à partir du centre associatif. Départ, 9h45.
Prévoir le pique nique et les appareils photo.

- Parc Palmer à Cenon : 9 Juin avec le pique nique.

Merci de prévenir de votre participation.

Manifestations horticoles.



19 et 20 mai portes ouvertes chez Santonine, à Villars en Pons en Charente maritime

20 mai Ronde de roses à Blaye dans la Citadelle
3 juin : Lamontjoie près d’Agen.

Vie de l’association.

La section botanique, fonctionne le vendredi matin, tout adhérent peut se joindre à nous s’il le désire, en s’inscrivant par mail ou par téléphone  en début de semaine.

La prochaine réunion aura lieu le 14 juin. Nous ferons le compte rendu en images de nos ballades.
Nous préparerons aussi le programme de la rentrée et les ballades possibles pendant l’été,  notre présence au forum des associations, et la manifestation de septembre, fixée au 30.

Je rappelle qu’il est souvent avantageux d’acquérir nos plantes directement chez les producteurs, question qualité, diversité et prix. Certains ont émis le désir de faire venir des clématites depuis les pépinières  Woodland Barn Nurseries, spécialisées en plantes de terre de bruyère : azalées, rhododendrons, piéris, daphnés... et bien d’autres arbustes et vivaces,  comme nous l’avons fait par le passé.  Seule contrainte, comme pour toutes ces commandes groupées, s’y prendre très tôt, bien avant la saison de plantation, voire de floraison ! l’expérience prouve que les stocks s’épuisent très vite.
Alors gouverner, c’est prévoir, au jardin, comme ailleurs !
Ainsi, l’idéal est de faire une réunion spéciale en juillet, dès que le disponible sera mis en ligne, sur le site.
Idem pour les commandes de bulbes chez Turc, ou des iris  et autres dont nous aurons reçu les catalogues.

Pendant l’été, n’oubliez pas de récolter des graines sur vos plantes, pour alimenter notre tombola.. J’insiste  car le stock s’épuise et il est préférable de proposer des graines jeunes dont la levée est plus certaine. C’est une petite contrainte, car il faut attendre qu’elles soient mures avant de récolter, mais pour vous, c’est aussi l’assurance de perpétuer vos fleurs et de fidéliser les oiseaux, qui par ailleurs vous rendent de nombreux services.

Commenter cet article